Réaliser une analyse du Cycle de Vie avec le BIM

Comment modéliser l'ACV d'un projet

Comment préparer votre modèle BIM pour l’Analyse du Cycle de Vie

D’un côté, le BIM facilite la conception intégrée et améliore la gestion de l’information et la coopération entre les différentes parties prenantes tout au long des différentes phases du projet. D’un autre côté, l’ACV est la méthode appropriée pour l’évaluation des performances environnementales. Ces deux outils, L’ACV et le BIM devraient être intégrés au processus décisionnel en amont afin d’obtenir une vue d’ensemble du projet qui inclut les critères environnementaux.

Laura Álvarez, Antón Joaquín Díaz – “Integration of Life Cycle Assessment in a BIM Environment”, 2014

On sait que l’intégration du BIM et de l’Analyse du Cycle de Vie des bâtiments est une étape essentielle pour réduire les impacts environnementaux de manière systématique et à plus grande échelle. Mais très peu de modèles BIM sont parfaits. Pour automatiser les calculs, vous devez donc d’abord travailler sur votre maquette numérique avant de l’importer.

Partant de ce constat, nous avons créé et testé un Vérificateur de Modèle pour BIM (model checker for BIM), avec le soutien du programme KIRA-digi du Ministère Finlandais de l’Environnement. Les résultats de l’étude sont disponibles ici.

Ce guide est là pour vous aider à concevoir et mettre en place un modèle BIM pour automatiser l’ACV.

Un modèle BIM peut contenir une grande quantité d’informations concernant le bâtiment mais seul une partie sera utile pour l’ACV. L’objectif principal est de faire en sorte que votre modèle BIM contienne suffisamment d’informations pour les calculs de l’ACV.

Read this article on how to perfect your BIM model to do Building LCA more easily.

Le toit d’un bâtiment nommé comme “sol” – erreur de définition courante et facile à rectifier

Voici quelques principes de conception

1. Nommer les matériaux de manière claire et cohérente. Vérifiez si les matériaux sont nommés correctement. Utilisez si possible des descriptions spécifiques (par exemple, Métal – Acier S355, Béton – Insitu Nwt – C20/25) et évitez les définitions contradictoires, en définissant par exemple le matériau de l’objet comme “Béton” et le nom de l’objet comme “Brique”. Vous pouvez utiliser par exemple du béton prêt à l’emploi ou du C30/37 coulé sur place, des escaliers en acier, etc. mais évitez [PAS DE MATÉRIAUX], « espace aérien », « premier plan », « blanc », etc. Vous pouvez également utiliser votre propre nomenclature.

2. Préférer les éléments en couches pour les objets multi-matériaux. Lorsque vous ajoutez un objet multicouche, par exemple un mur extérieur, utilisez ou créez des objets qui contiennent les matériaux appropriés avec leurs épaisseurs respectives, sans oublier les éventuels espaces vides. Si vos objets sont modélisés comme des objets uniformes, solides et représentent par exemple une cloison intérieure, nommez-les de manière à expliciter qu’il s’agit bien d’une succession de plusieurs éléments : placo + ossature+ isolant+ placo.

3. Lorsque les objets sont censés être creux, il faut les modéliser comme tels ou l’indiquer dans le nom. Si les objets creux sont représentés sous forme de solides, nommez vos dalles “dalles à noyau creux”.

4. Exportez le modèle en incluant l’acier d’armature. Les modèles structurels peuvent être sauvegardés avec l’armature ou en l’omettant pour plus de simplicité. Si vous avez un modèle qui n’inclut pas de ferraillage dans les bétons, vous devrez ajouter le bon ratio de ferraillage manuellement lorsque vous utiliserez la maquette numérique pour l’ACV.

5. Vérifiez que les éléments sont correctement répertoriés en fonction de leur classe IFC. Cela permettra d’éviter les ambiguïtés et les erreurs dans l’utilisation et l’analyse du modèle. Une classification correcte facilitera également le processus de filtrage et permettra d’assurer l’exactitude du périmètre de l’étude.

6. Ne vous préoccupez pas des problèmes liés aux informations qui ne sont pas nécessaires pour l’ACV. Par exemple, l’ACV LEED v4 ne requiert que l’inclusion de la structure et de l’enceinte, et de nombreux systèmes de certification des bâtiments tels que BREEAM considèrent le chantier et les installations comme des éléments optionnels dans l’ACV (bien qu’ils puissent être requis pour obtenir un meilleur score). Vérifiez l’étendue du périmètre requis et concentrez-vous sur celui-ci.

BIM-Based Life Cycle Assessment for sustainable design.

Dalles à noyau creux précontraint modélisées avec précision avec l’espace aérien inclus dans les objets

Les modèles répondant à ces critères pourront être importés sans problème vers One Click LCA

Les autres modèles pourront également être utilisés, mais la démarche à suivre dans ce cas-là sera légèrement différente – un guide dédié est à votre disposition pour plus de détails.

Si vous avez une licence (One Click LCA) Business ou Expert, vous pouvez utiliser le Vérificateur de Modèle (Model Checker) pour identifier automatiquement les incohérences et les éventuelles erreurs.

Pour voir comment nos Vérificateurs de Paramètres (input) et de Modèle peuvent vous aider à revoir un modèle BIM ainsi que vos résultats d’ACV, vous pouvez regarder la vidéo ci-contre. 

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre question ou si vous souhaitez obtenir un devis pour une ACV BIM.