Sélectionner une page

10 faits sur l’ACV des bâtiments

Un résumé de (presque) tout ce qu’il faut savoir sur la création d’ACV

Que vous soyez un novice ou un expert en analyse de cycle de vie, voici 10 faits sur l’ACV des bâtiments qui pourraient vous intéresser!

1

L’Analyse du Cycle de Vie (ACV) des bâtiments est une méthodologie scientifique

Une ACV est utilisée pour calculer les impacts environnementaux d’un produit, d’un service ou d’un processus. L’ACV permet en effet de connaître l’impact  d’un bâtiment sur l’environnement, y compris son empreinte carbone, non seulement pendant sa durée d’utilisation, mais également lors de l’extraction des matières premières au moment de sa construction, jusqu’au traitement des déchets à sa démolition

2

Analyse du cycle de vie du bâtiment  Empreinte carbone

L’ACV prend en compte bien plus de paramètres que l’empreinte carbone. En mesurant l’empreinte carbone, nous savons combien de CO2 sera libéré dans l’atmosphère. 

Il est bien entendu possible de connaître la quantité de CO2 d’un bâtiment tout au long de sa vie, mais ce n’est qu’un des paramètres pris en compte par une l’ACV qui, contrairement à l’empreinte carbone, évalue de nombreuses autres catégories d’impact, et aide à comprendre de manière plus holistique les effets d’un bâtiment sur l’écosystème.

Par exemple, le potentiel de réchauffement global (PRG), qui est l’une des catégories d’impact officielles de normes ACV européennes, mesure l’impact de toutes les émissions de gaz à effet de serre (GES), sans se limiter seulement au carbone. On parlera alors d’émissions de CO2 équivalent (CO2e) .

Ces autres catégories d’impact permettent d’évaluer comment différentes actions affectent l’environnement: par exemple, le potentiel d’appauvrissement de la couche d’ozone de certaines substances, ou le potentiel d’acidification du sol et de l’eau par certains polluants.

3

Une Analyse de Cycle de Vie des bâtiments aide à lutter contre le dérèglement climatique

  La réalisation d’une ACV d’un bâtiment est actuellement le moyen le plus fiable d’évaluer la durabilité d’un bâtiment. L’adoption de l’ACV par les professionnels du bâtiment a été accélérée suite aux auto-labellisations “vertes” abusives et à la prise de conscience du fait que les bâtiments contribuent  de manière non négligeable au dérèglement climatique. 

Voici trois raisons principales pour lesquelles l’ACV d’un bâtiment est importante :

  • L’évaluation du cycle de vie des bâtiments est une méthodologie scientifique qui peut accompagner les professionnels du bâtiment dans leurs efforts pour construire des bâtiments plus durables et moins impactants.
  • Les professionnels doivent prendre conscience de l’impact qu’ont les bâtiments sur le climat. Les bâtiments sont à l’origine de 40% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, qui sont la cause principale du dérèglement climatique
  • Une vie saine et abordable est l’un des objectifs de développement durable (ODD). Alors que de plus en plus de personnes dans le monde ont accès à de meilleurs logements, nous devons nous assurer que ces bâtiments que nous construisons ne contribuent pas indirectement à l’autodestruction de notre planète.
4

L’Analyse du cycle de vie des matériaux de construction. Oui, ça existe !

Les matériaux représentent une partie très importante de l’analyse du cycle de vie des bâtiments. En effectuant une analyse du cycle de vie des matériaux de construction, nous sommes en mesure d’évaluer les impacts environnementaux d’un matériau ou d’un produit spécifique. Cela prend souvent la forme de déclarations environnementales de produit (DEP), ou de fiches de déclaration environnementale et sanitaire (FDES) en France, et cela signifie essentiellement le calcul de l’ACV au niveau d’un produit, du berceau au berceau, c’est à dire de l’extraction du matériau à l’élimination et au recyclage de celui-ci. 

En effet, les matériaux de construction ont déjà un passif lorsqu’ils sont achetés et livrés sur le chantier: leur production a provoqué la libération de certains gaz ou produits, le transport des matériaux vers les usines de fabrication a provoqué d’autres impacts, etc. Si un DEP de ce matériau est disponible, cela signifie que les impacts du matériau tout au long de son cycle de vie nous sont connus, ce qui facilite le calcul des impacts environnementaux à l’échelle du bâtiment. C’est pourquoi de nombreux pays s’efforcent de créer des bases de données DEP/FDES de matériaux produits par des fabricants locaux, comme c’est le cas avec la base de donnée INIES en France.

5

Les ACV ne sont pas seulement utiles dans l’écoconception

Il existe de nombreuses autres applications pour l’analyse de cycle de vie dans la construction. Vous pouvez non seulement effectuer une ACV de l’ensemble du bâtiment, mais également mesurer les impacts du chantier, l’utiliser pour la vente de terrains, les concours, les rénovations, l’urbanisme, effectuer l’ACV d’un projet d’infrastructure, ou obtenir des points dans des référentiels de certification comme HQE, E+C-, BREEAM ou LEED. 

De plus en plus de certifications dans le monde incluent des crédits pour d’évaluation du cycle de vie des projets de construction. 

  • L’ACV représente une partie très importante du référentiel Energie Carbone et RE2020 qui préfigure la nouvelle règlementation Française RT2020. Le référentiel français HQE V3 s’est également aligné pour son objectif N°5 sur ces exigences Energie Carbon, E+C-.
  • L’ACV a été incluse dans toutes les versions du référentiel BREEAM, avec le crédit Mat 01 Life cycle impacts, et a également été portée à 10 points dans la nouvelle édition du BREEAM UK NC 2018 l’ACV – ce qui sera sans doute le cas prochainement dans la mise à jour du BREEAM International. 
  • LEED comprend des points pour la réduction de l’impact sur le cycle de vie du bâtiment MRc1 Option 4: Évaluation du cycle de vie du bâtiment entier. 

One Click LCA est compatible avec plus de 40 référentiels dans le monde et adapte automatiquement le périmètre en fonction des différentes exigences! Si vous souhaitez en savoir plus sur Energie Carbone, HQE et BREEAM, rendez-vous sur cette page ou contactez notre référent local.

6

Coût Global des bâtiments : réduisez les coûts de manière intelligente

L’analyse de coût global se fait sur le cycle de vie d’un bâtiment et est utilisée pour l’évaluation des économies et coûts potentiels à long terme. Souvent, ce total est calculé conjointement avec l’analyse du cycle de vie du bâtiment, et peut également permettre d’obtenir des points supplémentaires dans de nombreux référentiels comme HQE & BBCA et BREEAM. 

De la même manière que l’ACV, plus l’analyse est mise en place tôt dans le processus de conception, plus les économies réalisées seront importantes. 

Dans les deux cas, vous pouvez comparer des options de conception pour savoir laquelle est la meilleure en considérant tout le cycle de vie du bâtiment. Par exemple, si vous effectuez des calculs de coût global, vous découvrirez peut-être qu’un produit dont le coût initial est moins cher pourrait finir par être beaucoup plus cher à long terme car il devra être remplacé plus souvent pendant la phase d’utilisation du bâtiment, qui est généralement d’environ 60 ans. En bref, l’analyse de coût global permet de fournir des mesures fiables sur les coûts et les économies tout au long de la durée de vie du bâtiment, et lorsqu’elle est associée à l’ACV, celle-ci est essentielle pour concevoir des bâtiments plus durables d’un point de vue environnemental et financier !

7

 Vous pouvez automatiser l’évaluation de l’analyse de cycle de vie

  • Tout d’abord, vous avez besoin de la nomenclature de votre projet. Ces informations peuvent être stockées dans BIM, un modèle Revit, un fichier gbXML ou même une feuille de calcul Excel. 
  • Vous aurez également besoin de la performance énergétique calculée de votre bâtiment. 

Alors que l’industrie se dirige vers une adoption plus large de la modélisation des données du bâtiment (BIM), les possibilités d’automatisation pour l’ACV des bâtiments ont considérablement augmenté avec le développement de plugins et d’intégrations. Étant donné que les bâtiments sont des systèmes complexes, l’utilisation d’un logiciel d’ACV spécifique aux bâtiments est souvent indispensable. Un outil d’ACV du bâtiment peut automatiser les calculs, ce qui facilite l’analyse et permet de l’intégrer en amont dès les phases de conception. Pour sélectionner l’outil qui convient le mieux à vos processus de travail, il faut identifier précisément vos besoins, et évaluer les gains de productivité souhaités.

Vous êtes curieux de voir des exemples concrets d’ACV de bâtiments? Lisez nos études de cas.

8

Vous devez utiliser une base de données ACV

L’évaluation des impacts des matériaux de construction est cruciale pour l’analyse de cycle de vie d’un bâtiment. La plupart des outils d’ACV de bâtiment sont livrés avec une base de données de matériaux de construction, qui permet aux utilisateurs d’attribuer les bons matériaux à leur modèle dans le logiciel. 

Il existe deux types d’inventaire du cycle de vie: une donnée ACV peut se baser sur des matériaux génériques, une déclaration environnementale de produit (DEP/FDES) ou bien les deux. Les DEP ou FDES sont liées à des produits spécifiques à un fabricant et permettent d’accéder à toutes les données d’impact et de procédés de fabrications du matériau. 

La base de données générique, elle, se base sur les moyennes du marché, ce qui signifie que les matériaux moins impactants sont placés dans le même panier que les matériaux qui émettent beaucoup plus de CO2 par exemple. Pour des résultats plus transparents et fiables, mieux vaut privilégier les DEP ou FDES.

9

L’Analyse de cyle de vie des bâtiments se développe, mais pas assez vite

L’adoption de l’analyse du cycle de vie des bâtiments s’accompagne de certains défis. 

  • Il y a quelques années encore, l’ACV de vie était coûteuse et chronophage, et nécessitait parfois des semaines, voire des mois de travail. Heureusement il existe maintenant des outils dédiés qui permettent souvent d’automatiser les calculs et de réduire le temps passé à faire l’ACV jusqu’à 85%
  • Le manque de données peut être également un obstacle pour les professionnels du bâtiment qui travaillent dans des pays qui n’ont pas de DEP. Pour pallier cela, il est possible d’ajuster les résultats en fonction des conditions locales : c’est ce que propose One Click LCA avec une méthodologie de régionalisation des données développée selon CEN / TR 15941: 2010 et vérifiée par BRE. 
  • Le manque d’incitations et d’initiatives législatives plus fortes. Alors que l’Union européenne avec des pays, comme la Finlande, la France et la Norvège, font pression pour atteindre la neutralité carbone dans le secteur du bâtiment, il reste encore beaucoup de travail pour renforcer partout ailleurs le « business case » des ACV.
10

Vous aussi, vous pouvez devenir un expert en analyse de cycle de vie du bâtiment

Nous plaidons la cause de l’ACV car nous pensons que c’est une étape nécessaire pour évaluer et améliorer la durabilité de tous les bâtiments. Notre but est de rendre cet outil accessible au plus grand nombre, et que même des enfants puissent en comprendre les principes. 

Cela reste tout de même un sujet complexe qui ne peut pas être couvert dans un simple article, mais si ces points ont suscité votre intérêt, il existe de nombreuses façons de développer votre expertise de l’ACV.

Si vous avez d’autres questions sur l’analyse du cycle de vie, vous pouvez nous joindre directement via Livechat, via notre formulaire de contact, ou contacter notre experte locale Lorelia Le Gouvello

Lorelia Le Gouvello

+33782275595

lorelia.legouvello@oneclicklca.com.

Webinaire

Comment réaliser une analyse de cycle de vie (ACV) avec le BIM?

Centre de ressources

Ebook, Guides et Webinaires

Un hub unique pour tout savoir sur l'analyse de cycle de vie des produits et des matériaux, les DEP et sur le marketing de la durabilité de vos produits.

Essayez gratuitement One Click LCA

Accédez à un essai gratuit de 14 jours de One Click LCA pour les projets de construction et d'infrastructure.